Dernières nouvelles de l'homme

by Alexandre Vialatte | Philosophy |
ISBN: 2260001262 Global Overview for this book
Registered by wingsouramwing of Genève, Genève Switzerland on 6/7/2015
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
This book is in the wild! This Book is Currently in the Wild!
2 journalers for this copy...
Journal Entry 1 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Sunday, June 7, 2015
L'incroyable aventure que voilà, à la portée de toutes & tous.
Longue vie au bookcrossing :)
Débusquez la part de fantastique qui se cache dans la vie quotidienne ! Osez la découverte.

L'histoire de ce livre avant que je le récupère m'est presque totalement inconnue. Un seul indice me permet (il s'agit d'une petite étiquette autoadhésive) de savoir qu'une habitante de Lusignan (86600) l'a eu en main il y a un certain temps. Lusignan, une localité qui évoquera par exemple: Chypre. Une lignée dynastique Lusignan a régné sur l'île du Cuivre, l'île d'Aphrodite* "Cypris" durant une partie de l'ère des Etats latins du Levant, ainsi que sur la Cilicie ("Petite Arménie"); l'abbaye de Bellapace, Belle Paix, se situe dans la partie autoproclamée turque de Chypre. Lawrence Durrell parle de Chypre dans Citrons acides, en anglais Bitter Lemons of Cyprus.
C'est sur une petite place près de la Grande Roue que j'ai repéré ce livre; il était en vente sur un marché aux puces (place du Commandant de la Motte Rouge). Comme je n'ai jamais été déçu par Alexandre Vialatte, l'écrivain des Fruits du Congo entre autres, je n'ai pas hésité: une heure et quelque avant le début du MBC de La Rochelle, j'ai acheté ce livre d'occasion. Comme dit le sage, il y a des occasions à ne pas laisser passer même si un oeil superficiel les croit encore plus surannées que la ratatouille de l'an passé... Oh ! mais ce n'est pas la JE en folie du mois ! Alors, reconnaissons qu'Alexandre Vialatte n'a pas écrit ses chroniques avec une pince à épiler.

C'est le 6858ème livre que j'enregistre. Encore 142 avant d'arriver au sept millième.

*voir La Naissance de Vénus de Botticelli

Journal Entry 2 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Thursday, June 11, 2015
Je l'ai commencé hier soir. A nouveau, il s'agit de chroniques parues au départ séparément. Ferny Besson, qui signe le préambule, explique à quel point 1) Alexandre Vialatte a été prolifique en publiant des chroniques un peu partout, dans Paris Match et pas seulement dans La Montagne et 2) que Vialatte fait danser les mots, qu'il est unique dans le paysage littéraire.
F.B. souligne que M. Panado tient le rôle du méchant dans Les Fruits du Congo.

Journal Entry 3 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Friday, June 12, 2015
Alexandre Vialatte en personne n'a peut-être pas lu ses chroniques comme le lecteur peut le faire à présent, ces textes vialattiens (j'invente l'adjectif ou quoi ?) ayant été réunis selon toute vraisemblance après son décès survenu en 1971. Qu'importe l'écart entre ce que des lecteurs ont pu lire du vivant de l'écrivain des Fruits du Congo, car il ne saurait être admissible de bouder son plaisir.
Pour en revenir au sujet, Dernières nouvelles de l'homme, je crois que l'onde verte se poursuit, j'aime toujours autant lire Vialatte, je me ferais chasseur d'oeuvres de Vialatte, de proies prometteuses en somme. Alphonse Allais, lui, n'était prêt à lâcher la proie que pour Londres. Ce qui n'a rien ou presque à voir avec Vialatte qui mentionne tout de même Alphonse Allais p.168 dans un texte où il plaide en faveur du besoin d'avoir peur qui étreint les enfants et recommande de ne pas jeter au feu la comtesse de Ségur. Enfin, bref.
Vialatte revient sur Josette Clotis (1910-1944) romancière du Temps vert, amoureuse d'André Malraux, laquelle a fréquenté Henri Pourrat. Le croirait-on ? Clotis a un article sur Wikipédia ! Oubliée quand même par la postérité. Hélas !
"Vingt fois", écrit A.V., "j'ai voulu dire adieu à ma jeunesse". Mais c'était trop tôt. Après quoi ladite jeunesse est partie sur la pointe des pieds.
Henri Pourrat, le pays de Gaspard des montagnes, François Villon, le 13ème arrondissement de Paris, le christianisme, l'illusion de l'avant-garde théâtrale, voilà un éventail varié de sujets traités par l'écrivain du Cri du canard bleu et de La Complainte des enfants frivoles.

A propos... Dans Les Fruits du Congo, à la toute fin, A. V. se réfère à la "complainte de l'affaire Fualdès". De nos jours, les affaires criminelles n'inspirent plus du tout - davvero ? vraiment - des chansonniers prêts à composer des "complaintes" qui sont en somme des chansons de circonstance, on les imagine mélodramatiques, mais enfin, je ne demande pas à quelle latitude nord sont les neiges d'antan (avec le changement climatique, elles se raréfieront avant, qui sait ? de s'étendre à nouveau quand faiblira notre ami le Gulf Stream) je me dis: un pan de la créativité musicale populaire a déjà f... le camp. Avec cette extinction des complaintes. Elles réduiraient peut-être le chômage ? On n'a pas tout essayé quand même ?

Journal Entry 4 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Sunday, June 14, 2015
Qu'est-ce qu'il en cite, des oeuvres et des écrivains ! Des célébrités comme Georges Simenon, ou des oubliées comme Danielle Roland... J'ai trouvé en fin de volume l'article de Vialatte cité par feu Jacques Bron sur le site de l'Association (une entité suisse romande) de défense du français: c'est "Le Crépuscule de la grammaire".
p.270: Quand on est amoureux de la langue, on l'aime dans ses difficultés. On l'aime telle quelle, comme sa grand-mère. Avec ses rides et ses verrues. Avec son bonnet tuyauté qui donne tant de mal à la repasseuse. Et p.271: Les mots d'une langue ont leur physionomie. On peut même dire qu'ils en ont deux: l'une sonore et l'autre graphique, entre lesquelles le temps, l'usage, les habitudes ont créé des correspondances qu'on ne détruit pas impunément. L'orthographe purement phonétique défigure à tel point le langage qu'il faut longtemps pour retrouver le sens de la phrase. On la déchiffre comme un rébus... Le mot a valeur de monnaie. Il sert à des échanges. Comment peut-on les faire si l'on n'est pas d'accord sur la valeur des mots ?
A propos du français, Alexandre Vialatte ajoute, p. 279: Une langue, pour rester, et pour rester vivante, ne peut se passer du frein et de l'éperon. Sans l'éperon que sont les nouveautés, les inventions de la langue parlée, elle deviendrait vite une langue morte. Sans le frein que sont les grammairiens, les puristes, les orthodoxes, elle changerait à une telle vitesse qu'en peu d'années on ne la reconnaîtrait plus. On perdrait le bénéfice des siècles de culture dont les ouvrages ne seraient plus compris de personne.

Le français ne se porte pas mieux depuis la parution de ce texte. On a vu au niveau lycéen "l'oxydant chrétien", perle d'un élève qui confondit deux homophones. L'oxydant est-il complémentaire de Lorient ?

Journal Entry 5 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Sunday, August 9, 2015
Une drôle d'histoire que celle de ce livre: je l'ai acheté aux puces à La Rochelle en marge du MBC !

Journal Entry 6 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Tuesday, November 3, 2015

Released 8 yrs ago (11/3/2015 UTC) at Genève, Genève Switzerland

CONTROLLED RELEASE NOTES:

Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser. (Richard Bach)
Profitez du présent, n'attendez pas après-demain.

Carpe diem librumque (cueille le jour et le livre).


Journal Entry 7 by wingMariesgwing at Vitry-sur-Seine, Ile-de-France France on Sunday, November 22, 2015
Souram m'a donné envie de lire ce petit recueil. Ses commentaires enthousiastes m'ont suffisamment amusée pour que j'ajoute ce livre à ma liste de souhaits. Et voilà que le père Noël a exaucé ce souhait un mois à l'avance, pour mes 40 ans ! Merci Souram-Noël :o)
Savais-tu que mon beau-frère est un Vialatte de la même famille que le grand Alexandre ?
Il était temps que je me plonge enfin dans ses écrits ! :o)
La vie est si courte qu'il faut profiter de ce qu'elle nous apporte au moment où cela arrive.
Merci d'avoir pensé à moi pour m'aider à passer le cap de la quarantaine sans que je manque de lectures ;o)

Journal Entry 8 by wingMariesgwing at Vitry-sur-Seine, Ile-de-France France on Saturday, December 16, 2023
Sacré Vialatte, toujours drôle et percutant.
:-)
Un petit moment de plaisir à partager (ou plusieurs).

Journal Entry 9 by wingMariesgwing at Avenue de l'Abbé Roger Derry in Vitry-sur-Seine, Ile-de-France France on Saturday, December 16, 2023

Released 4 mos ago (12/17/2023 UTC) at Avenue de l'Abbé Roger Derry in Vitry-sur-Seine, Ile-de-France France

WILD RELEASE NOTES:

Déposé sur un muret vers le bas de l'avenue.

Libéré dans le cadre du défi deuxième semaine de l'Avent.


Bonjour ami (désormais) bookcrosseur !

Il est temps de penser à faire un tour sur le forum pour discuter de tes lectures ou participer à des échanges de livres et
pour tout savoir sur le BookCrossing, son fonctionnement et les événements qui lui sont associés.

Bonne lecture !

Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.