Un taxi mauve

by Michel Deon | Literature & Fiction | This book has not been rated.
ISBN: Global Overview for this book
Registered by wingsouramwing of Genève, Genève Switzerland on 7/3/2022
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
This book is in the wild! This Book is Currently in the Wild!
1 journaler for this copy...
Journal Entry 1 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Sunday, July 3, 2022
Le bookcrossing fait voyager des livres.

Always go to other people’s funerals, otherwise they won’t come to yours. Allez toujours aux obsèques des autres gens, sinon ils n'iront pas aux vôtres. (Un exemple d'Irish bull)

Ce récit se déroule en Irlande, où le narrateur a décidé de mener une existence simple et oisive, consacrée à la lecture, à la chasse et à la musique. Il se lie d'amitié avec des personnes hors du commun, menant comme lui une vie retirée, et qui vont former un groupe aux relations complexes. Il y a d'abord Jerry Kean, rejeton perdu d'une riche famille américaine d'origine irlandaise, exilé dans la maison des ancêtres pour expier son existence hasardeuse. Puis il y a la sœur de ce dernier, Sharon, beauté envoûtante, devenue par mariage princesse allemande, puis une autre sœur, Moïra, actrice de cinéma de renommée mondiale. Il y a aussi Taubelman, personnage nimbé de mystère, gargantuesque, affabulateur prodigieux, et surtout Anne, sa prétendue fille, muette volontaire au charme discret. Il y a aussi Seamus Scully, médecin à la retraite, qui devient le principal complice de l'intrigue.

Released 1 mo ago (7/4/2022 UTC) at Cabine téléphonique (à préciser) in Confignon, Genève Switzerland

WILD RELEASE NOTES:

Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser. (Richard Bach)

He's the living proof that hard work never killed anyone. Il est la preuve vivante que le labeur n’a jamais tué personne. (Phrase supposée avoir été prononcée à une cérémonie funéraire, dans je ne sais plus quel recueil de blagues irlandaises que j’ai acheté en juillet 1989 à Baile Atha Cliath.)

There was a young man from Peru
Whose limericks would end at line two.
(Un limerick. Il y avait un jeune homme de Montreux, qui des vers ne pouvait faire que deux.)

There was a young rustic named Mallory,
who drew but a very small salary.
When he went to the show,
his purse made him go
to a seat in the uppermost gallery.
(Un autre limerick)







Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.