La Mort de Jésus

by J. M. Coetzee | Literature & Fiction | This book has not been rated.
ISBN: Global Overview for this book
Registered by wingsouramwing of Genève, Genève Switzerland on 1/27/2022
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
This book is in the wild! This Book is Currently in the Wild!
1 journaler for this copy...
Journal Entry 1 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Thursday, January 27, 2022
Le bookcrossing fait (re)découvrir le monde.
Rejoignez-nous ! Votre vie ne sera plus tout à fait la même, après.

Journal Entry 2 by wingsouramwing at Genève, Genève Switzerland on Saturday, January 29, 2022
libérable

L’un des plus anciens sportifs connus fut Milon de Crotone (de Crotone, actuelle Italie du Sud, Calabre). Champion de lutte πάλη (pali, palê) Milon tint la vedette entre -530 et -510 dans divers Jeux, Olympiques entre autres mais pas seulement : il s’illustra lors des Jeux Isthmiques (Corinthe) et Néméens également. Il arriva que personne ne vînt le défier. Milon a donc été proclamé vainqueur akoniti, sans poussière. Il ne fut vaincu que plus tard par un lutteur venu également de Crotone, Timasithéos. Milon aurait épousé Myia, fille du philosophe et géomètre Pythagore. Mais on ne sait si Myia a vraiment existé. Peut-être que oui après tout. Imaginons qu’elle ait été la 1ère philosophe pythagoricienne. Qu’elle ait suggéré le théorème à son père. Bref, Milon se battit en outre pour Crotone contre la cité rivale Sybaris (celle des sybarites, sédentaires adeptes du tout-confort antique) Il en imposa, habillé en Héraclès, une massue à la main, dans une bataille – ou une grosse rixe – entre Crotonais et Sybarites. Historiquement, Crotone a survécu, et de Sybaris il ne demeure que ruines grecques. Pali a donné le mot palestre. En lutte, la troisième chute signifiait la défaite définitive. La 1ère victoire de Milon remonterait aux 60es Jeux Olympiques en -540 dans une épreuve réservée aux enfants. Milon obtint 6 victoires olympiques. Diverses rumeurs de taverne ont couru sur Milon. – Il aurait porté sur le mont Atlis, dans le Péloponnèse, en Elide, sa propre statue à sa gloire. Il aurait emporté avec lui aux Jeux des gastrolithes de coq (cailloux du gésier) parce que cela lui portait chance. Il aurait tenu un fruit, une grenade dans sa main, en ne se servant que de ses doigts, sans forcer, et personne ne serait arrivé à lui ôter la grenade de la main. Des disciples de Pythagore mangeaient dans une maison dont le plafond s’effondra, Milon aurait retenu le plafond, le temps que tout le monde évacuât les lieux… Vieillissant, Milon aurait voulu fendre un chêne avec ses mains, et ses mains seraient restées coincées dans l’arbre. Faute de pouvoir se dégager, il périt attaqué et mangé par une meute de loups (dans le massif de la Sila ?) On raconta qu’il avait plutôt été assailli par des loups – la Sila Grande me semble plausible – qui l’auraient tué avant qu’il n’ait pu se réfugier dans un arbre. Possible que Milon ait péri dans l’incendie criminel d’une maison de Crotone lors de troubles politiques. – Iphitos, roi d’Elide, aurait organisé les premiers JO, mais la date de -776 est incertaine. Hippias d’Elis a imaginé cette date en -476, car elle correspond à 75 olympiades (on appelait olympiade une période de quatre ans) avant les JO dont il était le témoin. En 393, l’empereur romain Théodose Ier aurait interdit les JO. Mais ce n’est pas sûr. Les JO ont peut-être existé jusqu’à Théodose II (empereur romain d’Orient mort en 450).

Journal Entry 3 by wingsouramwing at Chemin Edouard Sarasin in Le Grand-Saconnex, Genève Switzerland on Saturday, January 29, 2022

Released 3 mos ago (1/29/2022 UTC) at Chemin Edouard Sarasin in Le Grand-Saconnex, Genève Switzerland

WILD RELEASE NOTES:

Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser. (Richard Bach)

Le plus jeune vainqueur des JO antiques dans la catégorie enfant a été Dimaskos de Messénie en -388. Il avait douze ans.

De la Grèce archaïque à l’ère classique, plusieurs poètes ont composé des épinicies, poèmes dédiés à des vainqueurs des Jeux Olympiques. Pindare, Simonide de Céos et Bacchylide s’y sont essayés. Epinicies, du grec épi-, sur, et Nikê, victoire, origine du nom de la ville de Nice. De Bacchylide, on a retrouvé une ode à Hiéron de Syracuse, vainqueur d’une course de chars, aux Jeux Olympiques, en -468. Et également une épinicie pour Alexidamos de Métaponte, vainqueur de la lutte des garçons aux Jeux delphiques (date inconnue). Metaponto existe c’est une ville d’Italie du Sud, le nom veut dire « outre-mer » en grec. Et une épinicie pour Pythéas d’Egine – Egine, île de l’Egée – vainqueur du pancrace, sorte de boxe, des garçons aux Jeux néméens.
Les Jeux néméens (à Némée, au sud de Corinthe, dans le Péloponnèse) institués en -573 avaient lieu la 2e et la 4e année de chaque olympiade. L’olympiade ne désigne pas les Jeux mais une période de 4 ans. Une trêve dans les guerres inter-grecques était en principe respectée pendant les Jeux. Pas toujours. En -235, Aratos de Sicyone viole la trêve alors que les Jeux néméens se tiennent à Argos : comme il avait lui-même organisé des jeux concurrents à Némée, il fait arrêter et vendre comme esclaves les athlètes des cités ennemies qui se rendent à Argos. Rare non-respect de la trêve. Le but des Jeux néméens était de rendre hommage aux combattants morts dans les guerres pour leur pays. Celui qui récompensait les athlètes portait des habits de deuil et couronnait les vainqueurs avec des couronnes de céleri sauvage, d’ache (on dit une ache) mortuaire… Dans Les Lauriers de César, de la série Astérix, on utilise du fenouil pour tresser une couronne. Eh bien à Némée (ou à Argos) on a coiffé des athlètes de couronnes de céleri.
Les Jeux delphiques ou pythiques avaient lieu tous les 4 ans. D’abord seulement limités à des concours musicaux, ces Jeux inclurent de l’athlétisme dès -582. Un hippodrome pour les courses de chars se trouvait dans le val de Crissa, au pied du Mont Parnasse. En l’an 2000 ont été réinstitués des Jeux delphiques modernes, seulement artistiques. Les derniers en date ont eu lieu en 2009 à Jeju, île de Jeju, en Corée du Sud.








Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.