La Souveraine

by Gilbert Cesbron | Entertainment | This book has not been rated.
ISBN: Global Overview for this book
Registered by wingsouramwing of Genève, Genève Switzerland on 11/27/2021
Buy from one of these Booksellers:
Amazon.com | Amazon UK | Amazon CA | Amazon DE | Amazon FR | Amazon IT | Bol.com
This book is in the wild! This Book is Currently in the Wild!
1 journaler for this copy...
Journal Entry 1 by wingsouramwing from Genève, Genève Switzerland on Saturday, November 27, 2021
Le bookcrossing fait (re)découvrir le monde.
Rejoignez-nous ! Votre vie ne sera plus tout à fait la même, après.

Je crois avoir appris la mort de Gilbert Cesbron en lisant la Tribune de Genève à Genève-Plage.
De lui j'ai lu en classe vers 1979 Notre prison est un royaume. Roman s'inspirant d'anecdotes scolaires de la IIIe République dans une école de garçons. Les écoles n'étaient pas mixtes. Une idée à restaurer. Mollard, Pascal Delange (feu Pascal Delange) le professeur à l'accent alsacien, le prof Couderc, je me rappelle certains personnages. A un moment, après la disparition de Delange, un potache utilise des expressions typiques du défunt. Le jour de la rentrée après l'été, les vacances finissaient vraiment dans le bruit mat provoqué par l'avalanche des gros livres d'un prof sur son pupitre. Un élève grave un navire de guerre sur le pupitre, jour après jour. Alors qui a lu ce roman en même temps que moi ? B., Le Grand Meaulnes, Jours-sans-Ecume, Kruger Park, Artémis, Beaux-Arts, Néfertari, Jeanne d'Arc, Mister Boda... Personne sauf moi ne se souvient de Jeanne d'Arc: elle a eu de bonnes notes même si elle a manqué longtemps je ne sais plus au juste pour quelle raison, et elle ne fit pas partie du groupe là-où-ça-discutait. Dans l'angle mort les autres l'ont zappée. Nos seules expériences en commun - Jehanne et moi - auront consisté en un exposé à préparer sur la Meseta espagnole, nous avons copié des § entiers de dicos à la biblio de l'école comme ces exposés stupides de classe de géo, nous ne connaissions rien à cette région espagnole, je ne me rappelle pas même le moment de la présentation de l'exposé en classe ! Avons-nous parlé ? Etait-ce oral ? Je n'imagine pas Jehanne protagoniste d'un exposé oral, je ne me rappelle pas sa voix. D'autres groupes de 2 ou 3 durent préparer des travaux sur d'autres secteurs d'Espagne je crois, mais je ne me souviens pas des régions qu'ils devaient "étudier" en copiant des paragraphes d'encyclopédie... Autre moment partagé avec Jeanne d'Arc: en classe de neige (il y en avait encore) nous avons lavé la vaisselle ensemble une fois. A Thyon 2000. Elle avait conservé sur elle un pull gris en laine. Je doute qu'elle se souvienne de moi en 2021. Aucune idée de ce que fut son destin ultérieur après l'école obligatoire. S'est-elle mariée jeune ? Probable. Elle aura donc vite changé de nom. D'où l'impossibilité de la retracer à présent. Je l'imagine habitant, à 55 ans, après plus de 30 voire 37 ans de mariage, dans une localité comme Romont, Bulle ou Monthey. Deux voire trois enfants. Peut-être a-t-elle peu changé d'allure hormis ses cheveux devenus gris et qu'elle maintiendrait encore courts ou au maxi jusqu'aux épaules, la plus grande audace capillaire de son point de vue. Elle a de grands yeux sombres.
Mister Boda lui n'est plus en vie. Fauché par un accident (?) à la fin des années 1980, vers l'été 1988 peut-être lors de vacances: plongée, jet-ski, chute dans un ravin en randonnée, qui sait ? J'ai appris son décès en rentrant d'un cours de langue, parce que ma mère m'avait gardé les journaux, égale la Tribune de Genève, 15 jours d'affilée. J'y ai vu un avis de décès annonçant (mais la cérémonie avait eu lieu depuis longtemps) que "le défunt repos(ait) à la chapelle des Rois" de Genève. Mister Boda créa le personnage ubuesque du Boda, petit bonhomme à grosse tête et aux grands pieds. Quant à Néfertari je ne l'ai plus vue depuis juin 1981. Idem pour Jours-sans-Ecume et Beaux-Arts, petite-fille d'artiste. Non elle je l'ai vue en septembre 1981 à Jussy lors d'une fête un peu décalée, où plusieurs ex camarades étaient venus dont Robert-3-d'Artois et B. à une fête aux Poses-Basses. Mon père était venu me récupérer en voiture en fin de soirée. En fait nous étions plusieurs à la fiesta des Poses-Basses donc septembre 1981 fut le dernier moment où je croisai certains lecteurs de Cesbron. Beaux-Arts a dû changer de nom en se mariant, je ne la retrouve pas sous son nom de jeune fille sur la toile.

Journal Entry 2 by wingsouramwing at Rue du Vieux Canal in Carouge, Genève Switzerland on Saturday, November 27, 2021

Released 1 mo ago (11/28/2021 UTC) at Rue du Vieux Canal in Carouge, Genève Switzerland

WILD RELEASE NOTES:

Il ne t'est jamais donné de rêve sans le pouvoir de le réaliser. (Richard Bach)

Vers 1980 à l'école j'ai bien aimé lire Notre prison est un royaume. Fait assez rare pour que je le souligne 41 ans après, j'ai rarement aimé les lectures scolaires abordées dans l'ambiance de course contre la montre et d'hypervigilance inquiète de l'école. Ce roman est très éloigné des Enfants terribles de Jean Cocteau, seul roman de Cocteau que j'ai lu, qui est plus court et plus rude. Je ne me retiens pas de dire que je n'ai rien lu d'autre de Cocteau dont j'aie gardé un souvenir. Peut-être Cocteau brilla-t-il... Avec la littérature, la postérité d'une personne ayant publié peut vraiment se révéler cruelle. Pas toujours.

Seul Cesbron lu en classe donc voir ci-dessus, à l'époque des baraques en bois et de la salle 19.







Are you sure you want to delete this item? It cannot be undone.